samedi 24 mai 2008

Second Life: " Un monde anecdotique"



Une bonne amie RL, qui ne fréquente pas SL, était contente de voir que je me recentrais sur mes projets RL.
Elle m'a avoué, avec gentillesse et sans agressivité particulière, qu'elle trouvait que "je me perdais avec SL". Que ce monde et les projets que je voulais y réaliser avaient tendance à me dévier de mes projets RL.

Sa remarque est légitime et pragmatique. Accomplir des projets sur SL, y consacrer du temps ne permet pas de retirer autant de bénéfices et de reconnaissance qu'un projet dans le monde tangible. Pour elle, entre deux projets, l'un RL et l'autre SL, il n'y a pas à hésiter.

Il est évident que la réussite dans un monde comme Second Life n'est reconnue que par ceux qui y résident ou qui s'y intéressent, c’est-à-dire une minorité de gens. Les projets SL eux restent cantonnés dans un monde synthétique et ont peu de chance à ce jour de passer de l'autre côté de la "membrane".

De plus, à ce jour seule une minorité de résidents gagne leur vie sur SL. Et vu ce que je veux faire sur SL,( j'en parlerai lorsque cela sera fait) je ne risque pas de rivaliser avec Anshe Chung la première millionnaire de SL (et sexy en plus).

Copyright Anshe Chung

Pour des yeux profanes, ce monde a quelque chose de franchement anecdotique. D'abord la plupart le considère encore comme un jeu (bien que l'idée qu'il soit un univers à part entière commence à faire son chemin.) Et puis, même lorsque SL est considéré comme un univers, la plupart du temps, il est diabolisé ou minimisé. Rarement apprécié à sa juste valeur.

Soyons honnête. Bien que j'y ai vécu des choses absolument extra-ordinaires, que j'ai pu prendre un plaisir fou à y passer du temps, il m'est arrivé moi-même de minimiser l'importance de Second Life.
Pourquoi, moi, un défenseur de SL, j'ai pu penser par moments que SL était un monde secondaire?
Cela tient essentiellement au fait que je sois aussi un être humain et pas seulement un avatar.


Que pense l'être humain en moi?
Comme tous les autres êtres humains, je peux vivre sans Second Life. Je respire, je mange, je travaille dans la RL. Il y a des périodes où je ne vais pas sur SL, par manque de disponibilité, de temps ou même d'envie. Pour moi comme pour de nombreux êtres humains,Second Life est un monde facultatif et non pas aussi "essentiel" que le monde tangible.

Le fait que je minimise SL a aussi une autre origine. Comme tout être humain j'ai besoin de sentir que ce que je fais est valorisé et apprécié par les autres. Cela m'encourage à continuer. Cela donne une légitimité à mes actions. Or qui valorise les créations sur SL à part les avatars? N'apparaissent-elles pas comme absolument futiles voire inutiles ou absurdes à la plupart des êtres humains?

Pour la plupart des gens, le temps passé sur SL et l'énergie qui y est dépensée ne débouche sur rien de concret. Comment un avatar peut-il bien se sentir dans ses baskets lorsque la plupart des êtres humains pense qu'il perd son temps à s'intéresser à un monde synthétique? N'ayant aucune reconnaissance de la part des personnes qui vivent comme lui dans le monde tangible , il peut finir par se dire qu'il a des lubies, un grain de folie que seuls quelques personnes peuvent comprendre.


En fait cette minimisation, ce rejet de SL, vient d'un conflit récurrent: Je me sens constamment déchiré entre deux mondes parce que j'appartiens à deux mondes. Et comme la plupart des avatars de ma "génération", ma difficulté est bien de résoudre la fameuse question: "comment parvenir à concilier ma Real Life avec Second Life?"
Oui, comment partager intelligemment et harmonieusement mon temps et mon énergie entre ces deux univers, ces deux plateformes de jeu que sont la RL et SL? Comment concilier l'être humain et l'avatar?

Désolé mais je n'ai pas la réponse. Peut-être que l'être humain en moi arrêtera de minimiser sa vie virtuelle lorsque Second Life ou d'autres mondes virtuels équivalents seront pris au sérieux.Il faudra sans doute de longues années. Car il n'est pas évident pour les êtres humains que nous sommes d'accepter sereinement l'émergence d'un univers non plus organique, mais créé par la technologie.
Toute révolution ne peut être digérée et comprise sur le moment.
Alors, en attendant que cela arrive, comment réussir cet équilibre entre ma vie d'être humain et ma vie d'avatar?

Une de mes amies SL m'a peut-être donné la réponse alors que je lui disais souffrir du manque de reconnaissance de ce monde.
Elle me dit très simplement: "Moi quand je viens ici, j'ai plein d'amis. Je suis comme à la maison. Cela me suffit."

Elle se fichait apparemment de la reconnaissance de ce monde. Pour elle,l'amour ou de l'amitié de quelques-uns suffisait à donner un sens à sa vie virtuelle.

J'aimerai avoir cette simplicité. Faire uniquement ce qui me fait plaisir.
Aller sur SL sans compter mon temps, y faire les projets qui me tiennent à coeur et ne pas accorder la priorité à la RL.

Voilà vraiment ce que pense l'avatar en moi. Il lui manque juste de se mettre d'accord avec l'être humain...

Consultez les derniers messages...

6 commentaires:

Anonyme a dit…

1. How could you manage jealous people in RL?
That was one of the concern I didn't find a solution
2. How prioritized your free time? RL or SL first? with weather (rain or sun)?
3. How to explain that, of course; is not a "real" life, but you have important friends and relationships there, sometime deeper than RL contacts... so there is a real social life in a virtual world!

4. How to live both without disrupt RL or SL?

Call me if you have one answer! I pray for it :-) (I visited many churchs in SL, incredible spiritual life there).
Obviously, the pictures taken for your last post weren't from these places)

Hi hi !

Sand.

Myster Welles a dit…

Hi Sand!
Very good questions!

- 1. How could you manage jealous people in RL?
That was one of the concern I didn't find a solution

Jalousy is a poison for couples. It's destroying love. In RL and SL. I can't manage jealous people. My position is: Less we are jealous, the best the relation is.

- 2. How prioritized your free time? RL or SL first? with weather (rain or sun)?

Very difficult question. RL is my priority. Because all my life was there, until now ! And may be, also because not all the entire world is on SL. May it 'll change in a few years.

3. How to explain that, of course; is not a "real" life, but you have important friends and relationships there, sometime deeper than RL contacts... so there is a real social life in a virtual world!

SL is another "kind of world". People are their too, even it's behind an avatar. And when we go there, it's not for talking about the every day life. We communicate about what we like, about love, relashion ships, SL, the experiment of virtual life etc. This real social life is "real" even is less " physical". It can be very profund too because we are not in a social "étiquette"...

4. How to live both without disrupt RL or SL?

I don't have this answer. sorry ;). But I'm looking to it.
Just to remember: SL is quite new. And people are searching how to manage this new kind of life. It can be harmonious if what we do there, ( in SL) is not in a total contradiction in what we are in RL. But its just an hypothesis! In my own experience: I felt bad sometimes in what I did on SL. Because I did not recognize myself. I was "hurting" myself". This bad feeling about me was like a "reference" to me: " Don"t do that, you will feel bad in you RL. "
Everyone has is own mark.

-Obviously, the pictures taken for your last post weren't from these places)

Hi hi! you are right! I'm waiting for you to visit churches, and all kind of temples!

see you,
Myster

Ps: Did you see my other comment ? I suggested you to mail me if you want to "chat"...but now I understand, I don't want to provoke " the jealous guy " ;)

Ps: Did you pray well? I mean, do you think I gave you an answer?

Myster Welles a dit…

Hi Sand,

after I posted my last comment, I was thinking about this question that I want to complete:

2. How prioritized your free time? RL or SL first? with weather (rain or sun)?

When I go to a theater when the weather is sunny, do I feel guilty?
Not really. I'm aware of it, but I accepted to go to another world for two hours.

when I'm listening music, looking at a movie, or reading a book, where am I? in RL? or in the virtual world? In fact, we know virtual world for a long time. The real difference with SL, and may be with also virtual game is that " we are the hero"of the virtual world.
We are in real interaction with this world and we decid about what is happening there.

Other difference: in this virtual world, we are in interaction with other people which are also "heros". Its like everyone was in "his" movie, interacting with the other"s movies...
In my opinion, virtual world can be sometimes as rich of a movie or a book. Differently.

But as art, it permits to live an experience outside the everyday life,and to enlarge our consciousness...

take care,
Myster

jef a dit…

"1. How could you manage jealous people in RL?
That was one of the concern I didn't find a solution"
Moi non plus, je ne trouve pas de solution. J'ai souvent éprouvé cette angoisse (la jalousie dans le monde RL), et je pensais pouvoir m'en libérer dans SL. Mais je n'y arrive pas. Intellectuellement, je suis d'accord avec Myster, la jalousie peut tuer une relation, et mon idéal serait de ne plus connaître ça. Mais j'ai beau me raisonner, elle est plus forte que moi ; une peur subite de perdre l'autre m'envahit quelquefois. SL a le mérite de me dévoiler que je suis jaloux alors que je proclame en façade que je ne le suis pas. SL nous fait mieux nous connaître, c'est sûr ! SL ET la philosophie de Myster nous aident à avancer.
On t'aime Myster, tiens bon ! Longue vie à ton blog !

Myster Welles a dit…

Merci Jef, pour ton gentil commentaire et tes encouragements... Moi aussi je vous aime lecteurs!

"Tu dis: une peur subite de perdre l'autre m'envahit quelquefois..."

Cela me fait penser que la jalousie n'a rien à voir avec l'autre! C'est vraiment une histoire entre le jaloux et lui-même...

Je ne suis pas psy mais il me semble que cela peut venir d'une peur d'être abandonné, ou d'un manque d'assurance sans doute. Et cette peur s'exprime même si le comportement de l'autre est exemplaire...

Ce qui est embêtant c'est que...plus on est jaloux et plus l'autre , pour se libérer de cette "emprise" va , même inconsciemment, provoquer la jalousie...

(Si cela empêche d'avoir des relations constructives et enrichissantes, il vaut vraiment mieux consulter...dans RL ou sur SL...mais cela n'est que mon avis...)

Bon courage et merci encore pour tes gentils mots. Cela m'a beaucoup touché.
Sincèrement,
Myster

jef a dit…

Tu as raison encore une fois, Myster,la jalousie est une affaire avec soi-même. Merci de m'en faire prendre conscience. Effectivement, c'est une peur d'être abandonné.
Mais quand je dis "une peur subite de perdre l'autre m'envahit quelquefois...", c'est en fait que SL réactive des douleurs passées dues à des ruptures qui se sont passées il y a plus de 20 ans...
SL nous fait rajeunir mais ravive les douleurs. Mais je vois ça comme une chance car ça me permet d'analyser avec du recul ce que j'ai vécu, et de revivre sur SL des situations identiques en essayant de ne pas recommettre les mêmes erreurs. Dans un premier temps, appuyer sur une vieille crampe, ça fait mal, mais ensuite si on masse doucement le noeud disparaît et la ciculation des énergies se rétablit, la douleur disparaît. Mais effectivement, pour certaines personnes, il vaut mieux être accompagné pour ne pas se noyer dans une douleur trop forte.
Au final, si l'on compare plaisir et douleur sur SL, le plaisir l'emporte à 90 % ! Vive SL !