dimanche 8 juin 2008

Second Life: Quand le virtuel viendra dans le réel

J'ai essayé d'expliquer à Loulou ce qu 'était la Réalité augmentée, sans pouvoir y parvenir. Un film est plus parlant que des explications même si, après avoir vu ce film, j'aurais toujours du mal à expliquer la Réalité augmentée avec des mots.



En fait, je faisais la réflexion à Loulou qu'il faudrait un bon nombre d'années pour que le "grand public" réalise l'importance des mondes virtuels.
Puis j'ajoutais que peut-être était-ce dû au fait qu'il fallait faire "une démarche" pour s'y rendre. Et puis, optimiste, j'envisageais que ce serait sans doute lorsque le monde virtuel viendra se mélanger au monde réel, que "Monsieur Tout le monde" commencera à le trouver intéressant. Il n'aura pas besoin d'y aller, de s'y confronter. De remettre en question son fonctionnement dans le monde réel.

Le virtuel viendra s'immiscer dans le réel, et l'on finira sans doute même par ne plus y faire attention...



Consultez les derniers messages...

2 commentaires:

Loulou Poplin a dit…

Merci pour le film Myster, en effet, c'est plus "concret" cette réalité augmentée et je vois comment cela pourrait complètement banaliser ce virtuel qui semble si inaccessible à beaucoup encore aujourd'hui.
Mais si, avec tout ça, le virtuel devient une partie intégrante du réel, ne va-t-on pas perdre cette magie, cette atmosphère si particulière qu'on vient chercher sur SL. Parceque finalement, si on s'y plait autant c'est peut-être parcequ'une fois le bouton 'connect' enfoncé, on est ailleurs, non? En fait, c'est peut être pas si mal de faire la démarche, ça fait partie de l'expérience.
En gros, est-ce que rapprocher le virtuel du réel ne va pas lui faire perdre son essence...
xxxLoulou

Myster Welles a dit…

Salut Loulou!
comment vas -tu?
Merci pour ton commentaire!
En fait, je ne sais absolument pas de quoi l'avenir virtuel sera fait! Mais d'une manière générale j'ai tendance à penser que l'être humain n'est pas si bête que cela. Il trouvera des solutions qui l'arrangent. Il faut juste que ce qui le guide ne soit pas seulement la logique économique mais aussi l'aspect artistique, poétique des choses. Il y aura toujours des gens pour préserver la beauté. Enfin, espérons-le.

Je suis d'accord avec toi:
oui, l'être humain a besoin d'être "ailleurs". D'ailleurs, les livres, les films, les oeuvres d'art en général ont pour fonction de le faire sortir de son quotidien, de lui montrer une autre facette du monde. Finalement, si nous n'avions pas eu depuis des milliers d'années cette possibilité d'échapper à ce que l'on appelle "le réel", nous serions peut-être devenu fous!

Mais certains n'aiment pas ou ne veulent pas "être ailleurs". Ils voient cela comme un danger. (Sans se rendre compte que lorsqu'ils ont un rêve éveillé, ils sont "ailleurs")
Peut-être que la proposition d'un monde où l'on est vraiment ailleurs est trop anxiogène pour eux.
D'ailleurs, soyons honnête, l'expérience SL n'a rien de facile. Elle implique. Elle peut déstabiliser. Ok il suffit de déconnecter pour prendre du recul, et d'ailleurs nombreux sont ceux qui le font. Mais cela révèle son intensité. Tout le monde ne veut pas ou ne peut pas vivre des choses intenses.

On peut imaginer que plus tard, différents types de mondes cohabiteront.

- Des mondes réels qui intégreront du virtuel.

- Des mondes virtuels qui seront des répliques parfaites du monde réel et qui auront une utilité pratique. ( visiter une exposition virtuelle avant de s'y rendre en réel)

Savoir que ces mondes sont exactement la réplique du monde réel est rassurante pour la plupart des gens. Au moins ils sauront où ils mettent les pieds...

Bien entendu ce type d'expérience ne remplacera pas l'impression que nous pouvons avoir de la présence physique d'une oeuvre vue dans un musée par exemple.
Mais cela sera un pas de plus vers l'oeuvre...

- On peut aussi espérer , comme c'est le cas actuellement que certains mondes virtuels conserveront cet aspect onirique, cette "âme" si particulière qui nous permet de sortir de nous-même et du monde concret.
Des mondes que je souhaite le plus longtemps possible"not possible in the real life," car ils sont propices à l'imaginaire, et sont sans aucun doute créateurs de nouvelles sensations, réflexions et attitudes...

Peut-être enfin qu'il n'y aura qu'un seul et même monde, qui intégrera toutes les possibilités.

Bizz

Myster